Vous pouvez acheter des tortues dans des magasins pour animaux, ou bien chez des éleveurs amateurs. Cependant avant d'effectuer l'achat, il est préférable de s'informer sur un certain nombre d'éléments.

Animalerie

 

Le vendeur doit prouver qu'il a une bonne connaissance de l'espèce et de ses besoins et qu'il dispose de tous les documents nécessaires prouvant l'origine licite de l'animal. Avant de procéder à l'achat, il est important de vérifier l'installation des tortues, et de connaître leur conditions de vie : saleté, surpopulation, alimentation inadéquate, etc.

Selon les espèces, les tortues que l'on trouve dans le commerce peuvent être nées en captivité ou avoir été capturées dans leur milieu naturel.

Les espèces terrestres autorisées à la vente les mieux adaptées à la vie sous nos climats devant obligatoirement être issue de l'élevage en captivité, nous ne pouvons que vous conseiller d'orienter votre choix vers celles-ci (Hermanni, Marginata, Ibera) et éviter l'achat d'espèces comme Horsfieldii dont l'origine est moins facile à vérifier et moins adaptée bien que meilleur marché et moins contraignante en termes de réglementation .

Pour des raisons à la fois éthiques et pratiques, il est de toutes façons préférable d'opter pour des animaux nés en captivité.

En effet, toutes les espèces de tortues terrestres à l'état naturel sont en voie d'extinction à cause de la destruction de leur habitat naturel ou du commerce plus ou moins légal dont elles font l'objet. Étant donné qu'un véritable passionné doit toujours se comporter d'une manière responsable et ne pas favoriser la disparition de ces splendides animaux, nous vous conseillons de n'acheter que des spécimens d'élevage.

Tortue Grecque : une espèce protégée

Une autre raison pour ne pas acheter d'animaux de capture est d'ordre sanitaire. Les spécimens capturés dans la nature sont souvent affaiblis et déshydratés (le voyage entre le lieu de capture et le magasin est long et se fait dans des conditions souvent difficiles) et elles sont gravement infestées de parasites internes.

Ces reptiles, extrêmement stressés, succombent facilement à des infections secondaires et leur adaptation aux conditions de captivité peut s'avérer longue et difficile. En revanche, les tortues nées et ayant grandi en captivité s'adaptent souvent sans problèmes, elles sont plus robustes et se reproduisent beaucoup plus facilement.

Les petites tortues coûtent généralement moins cher que les autres plus grosses, mais celles-ci sont plus fragiles. Si vous êtes un débutant, je vous conseille de choisir des spécimens d'au moins 1 an, ayant déjà surmonté la période où elles sont plus fragile.

Pour les espèces hibernantes, elles devront absolument avoir hiberné dès leur première année et continuer après leur acquisition (ceci étant un élément essentiel du respect de leur rythme métabolique).

Jeune tortue d'Herman

Si vous n'avez pas d'expérience dans le domaine de l'élevage des tortues, nous vous conseillons de vous limiter à un ou deux spécimens au départ. Il en va de même pour des personnes qui, bien qu'élevant déjà avec succès d'autres espèces, désirent acheter des spécimens d'une espèce qu'elles ne connaissent pas.

Le nombre de spécimens que l'on souhaite élever dépend également de l'espace, du temps et de l'argent dont on dispose et des restrictions réglementaires.

 Bien entendu, il est préférable de se limiter au nombre de spécimens que l'on est capable de soigner plutôt que de devenir un « collectionneur » de tortues accumulant des animaux auxquels on n'est pas capable d'accorder les attentions nécessaires.

Tortues de 2 à 23 ans

Pour ce qui concerne le nombre de sujets de la même espèce pouvant être placés dans une enceinte ou dans un terrarium, il faut préciser que les tortues ne sont pas des animaux sociaux et qu'elles n'ont donc aucun besoin de la présence des autres, si ce n'est pendant la période d'accouplement. Dans le cas des Testudo graeca et des Testudo hermanni adultes, pour éviter des problèmes de santé pouvant devenir graves, il est nécessaire de respecter un rapport correct entre le nombre de mâles et de femelles (1:3 ou 1:5, c'est-à-dire de trois à cinq femelles pour un mâle).